Il était une fois … Cinder (tome 0.5 des Chroniques Lunaires)

Lu en format : numérique.
Résumé:

À tout juste 11 ans, Cinder découvre New Bejing et sa nouvelle famille. De l'Europe 
et de ses vrais parents, elle n'a aucun souvenir. Elle ne sait d'eux que ce que son 
beau-père lui a appris : ils sont morts dans un accident qui a aussi failli lui 
coûter la vie. Pour la sauver, les médecins ont dû lui greffer une main et une 
jambe de robot. Cinder a des difficultés à s'habituer à son nouveau corps de cyborg. 
Sans parler des informations encyclopédiques qui sont projetées dans son champ de 
vision sitôt qu'elle est confrontée à une situation inconnue. Si elle se lie 
facilement d'amitié avec ses nouvelles sœurs, Pearl et Peony, Cinder comprend très 
vite que sa belle-mère ne l'accueille pas de gaité de cœur. Et le drame qui menace 
sa famille d'accueil ne va rien arranger...

Avis :

Ce hors série est un livre très intéressant à lire sur l’univers des chroniques lunaires vous intéresse.

On se retrouve avec une Cinder qui n’a plus aucun souvenir de son passé (ou du moins pas plus que dans la série), qui n’est pas encore habituer à ses prothèses cybernétiques, qui ne sait rien faire… Bref, le parfait boulet de service.

On a presque pitié pour cette Mini-Cinder, qui est l’un de mes personnages préférés de tous (oui, le coté cybernétique m’attire encore plus). On a toujours autant envie de se débarrasser de sa belle-mère (un petit coup de clef à molette, ca devrait suffir non ?) et sa soeur ainé. Mini-Peony m’a fait rire du début à la fin, c’est vraiment l’image parfaite de la petite fille qui s’amuse et s’émerveille pour un rien, adorant Cinder dès son arrivée.

L’univers n’a plus rien à voir avec celui de la série: dans le HS, on est là pour l’histoire de Mini-Cinder, pas de Kai ou Levana. On en oublie presque tous les malheurs qui vont arrivé cinq années plus tard.

La fin m’a énormément touché, et m’a beaucoup rappelé le début du tome 1, des évènements que l’on pas du tout envie de vivre …

 

En bref, c’est un bon livre si on adore l’univers des chroniques lunaires: pas besoin de le lire pour saisir toute l’histoire. Mais les clins d’oeil à Iko et Mini-Peony sont magiques !

Note : 16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s